Love and rehab de Jay Crownover

Ma note : 6,5/10

Elle seule peut l’aider à lutter contre ses démons.
Un roman sombre et envoûtant.

Elle ne le connaissait presque pas, pourtant, elle a été la seule à voir les signaux d’alerte. Cable James McCaffrey, si cool et populaire, est un junkie au bord de l’auto-destruction. Affton a trop souffert de l’addiction de sa propre mère pour ne pas au moins donner l’alerte, aussi odieux soit ce garçon.

Quand la mère de Cable apprend qu’une personne est assez folle pour se préoccuper sincèrement de son fils, elle s’empresse de faire une proposition à Affton : passer l’été en compagnie de Cable dans une villa du bord de mer et s’assurer qu’il ne retombe pas dans la drogue. Un service qu’elle saura payer suffisamment généreusement pour permettre à Affton d’étudier dans l’université de ses rêves.

Comment refuser ? Affton en est incapable, même en sachant pertinemment que Cable va détester ce projet. Et, surtout, qu’il est susceptible de développer chez elle une tout autre forme d’addiction, peut-être plus dangereuse encore…

Editeur : Hugo New Romance Date de sortie : 5 décembre 2019 Nombre de pages : 352 Prix : ebook : 7,99€ poche : 7,60€ broché : 17€

Je vous avoue sortir mi-figue mi-raisin de ce roman. A vrai dire, on le commençant, je m’attendais à des émotions plus fortes, plus intenses, mais je ne les ai pas vraiment ressenties. Ce n’est pas que l’auteure est restée en surface, mais j’ai eu du mal à les ressentir. L’autre raison au fait que je resors mitigée de ce roman, c’est que je ne me suis pas attachée à Affton. Je l’ai trouvée superficielle et assez passive. Par contre, j’ai bien accroché à Cable, qui se bat contre ses addictions. Jay Crownover ne l’aborde pas d’une façon médicale, elle l’aborde comme elle l’a vécu avec l’un de ses compagnons. Cela rend sa bataille contre l’addiction plus proche de la réalité, mais comme je l’ai dit plus haut, je m’attendais à ressentir plus d’émotions à ce sujet. Cable essaye de se reconstruire petit à petit et lutte pour ne pas retomber dans ses travers. J’ai plutôt bien accroché à l’écriture de l’auteure, que je rencontrais pour la seconde fois, vu que j’ai déjà lu le premier tome de Wild Men. Je suis un peu déçue, je m’attendais à aimer davantage ce livre, mais je ne regrette pas de l’avoir lu.

Belle Journée,

Aline

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s