Behind the bars de Brittainy C. Cherry

Ma note : coup de coeur !!!

 » Quand la musique éclaire les âmes « 

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene elle apparut comme des gouttes de pluie.

J’étais ce musicien maladroit et elle était la reine du lycée. Nous n’avions rien en commun hormis notre musique et notre solitude.

Quelque chose dans son regard me disait que son sourire n’était pas toujours authentique.
Quelque chose dans sa voix me donnait un espoir que j’avais toujours souhaité trouver.

Puis, en un éclair, elle disparut.

Des années plus tard, elle se tenait face à moi dans une rue de la Nouvelle-Orléans. Elle avait changé. Moi aussi. La vie nous avait rendus plus froids. Plus durs. Plus solitaires.
Plus fermés.

Nous n’étions plus les mêmes, mais les fragments de mon être brisé reconnurent la tristesse qui demeurait en elle. A présent qu’elle était revenue, je ne commettrais plus l’erreur de la laisser partir.

La première fois que je rencontrai Jasmine Greene, elle apparut comme des gouttes de pluie.
Lorsque nous nous retrouvâmes, je devins son orage le plus sombre.

Bonjour ! C’est parti pour un avis sur Behind the bars !

Avec le temps, je devrai être habituée au fait que BCC me brise le coeur à chaque fois. Mais à chaque fois, elle arrive à me surprendre et me briser le coeur d’une façon différente. A chaque fois, elle nous emporte dans un univers émouvant, touchant et ne nous laisse pas sortir indemne de son roman. Celui-ci ne fait pas exception. Dès les premières pages, j’ai accroché à son univers. Dès le début, je me suis complètement sentie à l’aise avec ses personnages. Ils sont drôles, mais sont avant tout très touchants, ce qui fait qu’on s’attache très vite. Plusieurs fois, j’ai eu envie de les prendre dans mes bras pour leur dire que tout allait bien se passer. BCC aborde de nombreux sujets qu’on ne voit pas assez à mon goût dans les romans (ou qui sont mal exploités), notamment le harcèlement scolaire et la pression des rêves des parents sur leur enfant. Elle en fait le point central de ses personnages, mais ils en sortent tellement plus grands, plus forts !Elle livrent de vrais messages d’espoir, mais parfois, pour s’en sortir, il faut l’aide de quelqu’un. Tout le roman, on a une boule dans la gorge. On pleure quand c’est triste, on pleure quand c’est joyeux. BCC a un véritable don pour nous faire éprouver les sentiments à travers les pages de ses romans. A ce jour, une semaine après la fin de ma lecture, j’ai encore du mal à poser des mots sur ce que j’ai ressenti. Les romans de BCC, c’est une vague d’émotions qui vous submerge. A vous de vous débrouiller ensuite pour vous en sortir, mais on en redemande, à chaque fois. J’ai l’impression d’exprimer que le quart de ce que j’ai ressenti en lisant Behind the bars, mais j’espère sincèrement que cela vous aura donné envie de le lire, c’est un petit bijou !

Je vous souhaite une bonne soirée !

Aline

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s