Qui es-tu Jason Lane ?, partie 1 de Didem Kartal

117244102_368519424139347_2233079879134608292_n

Merci à l’auteure de me l’avoir si gentiment envoyé❤

Jason Lane, vingt cinq ans, est rédacteur en chef du magazine Fashion Look. Un soir, il va découvrir un terrible secret qui va bouleverser sa vie. Avec un passé lourd d’événements tragiques, il n’est pas de ceux qu’on pourrait considérer comme un sentimental. Il n’a jamais connu l’amour et est effrayé par ce simple mot. Mais le jour où son père engage une nouvelle assistante, celle-ci amène tout un tas de questions avec elle. Qui est cette jeune femme que Jason a connu durant son enfance ? Et pourquoi a-t-elle accepté de travailler pour lui ? Alice Carter, vingt-deux ans, vient tout juste d’obtenir son diplôme. Jeune femme au vécu difficile, elle garde un secret qui la brise un peu plus chaque jour. Alors lorsque son père lui trouve un poste d’assistante pour un de ses amis d’enfance, tout son passé ressurgit, et une seule question se pose : comment échapper à cette douleur ? L’amour peut-il guérir les blessures du passé ?

Bonjour à tous !

Je vous retrouve (enfin) pour parler d’une lecture qui remonte presque maintenant à un mois, il s’agit de « Qui es-tu, Jason Lane ? » de Didem Kartal, que je remercie d’ailleurs pour sa confiance !

Jason est une personne qui reste assez mystérieuse, bien que nous ayons en grande partie son point de vue (ce que je trouve vraiment top!). L’auteure sème à foison les interrogations le concernant, et j’aurais aimé en découvrir un peu plus avant la fin de cette première partie. Alice est quant à elle simple, un brin mystérieuse mais surtout attachante. On apprend à connaitre qui elle est, son passé difficile. On ne peut qu’aimer ce personnage, qui n’a pas toujours eu une belle vie. Leur rencontre est explosive et forme un joli duo, d’abord sous le signe de l’amitié puis sous celui de l’amour. Leur relation est toute mignonne à suivre, même si je le disais plus haut, certaines interrogations me hantent encore. D’autant plus que la fin se termine sur un suspens terrible ! L’écriture de Didem est fluide et se lit rapidement (lu en moins de 3h sur le trajet de mes vacances). Après, ce n’est pas une histoire qui m’a particulièrement marquée, mais j’en garde tout de même un bon souvenir !

Je vous souhaite un agréable après-midi,

Aline

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s