Les Maccoy : La louve et le glaive de Alexiane Thill

109546345_704050533784830_8859073736981869169_n

Après plusieurs années de voyage autour du monde, Elisabeth MacCoy est de retour à Inchkeith, l’île de son Clan, bien décidée à prendre la place qui lui revient de droit en tant que soeur du Chef. Écartée de l’action depuis son plus jeune âge, elle veut enfin avoir son mot à dire, surtout alors que le spectre d’une guerre à venir plane sur les siens…

Mais revenir à Inchkeith implique pour Elisabeth de devoir se confronter à Duncan, son premier amour, dont un fossé d’amertume la sépare désormais… Devenu le bras droit de son frère, il a toujours placé sa loyauté envers le Clan MacCoy au-dessus de toute autre considération, y compris son propre bonheur. Cependant, face à la femme qu’il n’a jamais pu oublier, qu’adviendra-t-il de ses allégeances ?

Bonjour !

Me revoilà pour un article concernant Les Maccoy 3 d’Alexiane Thill. D’ailleurs, attendez-vous à une avalanche de posts aujourd’hui, j’essaye de combler mon retard 🙂  Bien que j’avais un peu peur au début de changer de personnages, ce livre fut un véritable coup de coeur. Elisabeth, si fougueuse, et Duncan, ce garçon calme m’ont fait vivre une panoplie d’émotions. Mais celle qui est revenue la plus souvent, c’est la peur. L’auteure réussit à nous faire vivre cette émotion comme si nous étions à leurs places, et je peux vous dire que cela vous remue les tripes et vous tient en haleine longtemps (voir tout le roman) ! J’ai ris, j’ai pleuré, je me suis inquiété, j’ai aimé avec eux. Ils luttent contre leurs sentiments, et l’auteure démontre que l’amour est plus fort que tout. J’ai trouvé la romance entre la louve et le glaive toute mignonne. Même si leur amour n’est jamais mort, ils ne se sont pas sautés dessus au bout de 100 pages. Ils ont pris leur temps et je ne les ai trouvés que plus mignons ! Je pourrais même dire que je suis amoureuse de Duncan, ce garçon torturé par ses choix d’autrefois et son passé (et de Caleb, aussi !) Je me suis autant attachée à eux qu’à Phèdre et Caleb, et j’ai adoré les retrouver et les voir d’un autre point de vue.  Comme pour les deux premiers tomes, je suis entrée dans le roman, dans l’univers avec joie, mais aussi avec appréhension pour nos personnages, suite à la fin du deuxième tome. L’univers clanique du roman est différent du « vrai » univers clanique que les Ecossais ont vécu, mais j’ai adoré redécouvrir et découvrir ce monde. Mais surtout, la loyauté entre ces hommes et femme, ainsi que la complicité et l’amitié. La plume de l’auteure est magnifique, j’en suis amoureuse. L’addiction est bien présente, les 680 pages du roman défilent super facilement. J’ai même versé quelques larmes de joie à la fin. Bref, si vous n’avez pas encore craquer pour ce début, n’hésitez vraiment pas. Il en vaut la chandelle ! 

Passez un bon week-end et lisez ! 🙂

Aline

Premiers romans de la série Les Maccoy :

Les MacCoy 1 et 2 d’Alexiane Thill : deux coups de coeur !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s