Calder et Eden 1 de Mia Sheridan

106919451_564891524160208_4472202015661804528_n

L’amour les conduira-t-il à la liberté ?

Calder n’a pas eu la même enfance que les autres garçons aux Etats-Unis. Il a grandi au sein d’une communauté religieuse, retirée du monde et qui refuse tout progrès technique.

Son avenir est tout tracé : en tant que membre, son rôle sera de se dévouer corps et âme pour la communauté, toute sa vie. Et c’est sans doute ce qu’il aurait fait si n’était pas arrivée une jeune fille.

Eden est belle, parfaite, appelée à avoir un grand rôle dans la secte. Encore adolescente, elle doit être formée à ses futures fonctions.

Si Calder a jusqu’alors grandi sans se poser trop de questions, l’amitié qu’il noue avec Eden, bien qu’interdite, le pousse à s’interroger, à se demander ce qu’il se passe ailleurs, dehors et peut-être à enfreindre les règles.

Bonjour !

On se retrouve pour un nouvel avis, une Lecture commune que j’ai faite avec Océane et qui concerne Calder et Eden de Mia Sheridan. Pour la petite histoire, j’avais déjà commencé ce roman, en décembre, mais je n’avais pas accroché à cet univers un peu particulier. Aujourd’hui, je trouve qu’il fait toute la beauté du roman. Cet univers, complexe, m’a (souvent) révoltée, mais j’ai appris à l’aimer. Il permet de voir ce monde si différent du nôtre sous un autre oeil, bien que ce monde soit plus sombre dans l’histoire. Calder et Eden, c’est la lumière dans ce monde sectaire. A eux deux, ils forment un duo magnifique, inséparable et lumineux. Ils sont prêts à tout pour leur amour, pour pouvoir le vivre. J’admire leur courage et leur volonté. Mille fois, j’ai été révoltée, mille fois, j’ai eu peur pour eux. Certainement à cause du personnage d’Hector, le Père d’Acadie. Ce personnage, complexe, j’ai adoré le détester. La fin est époustouflante et surprenante. Malgré tout, il me reste quelques interrogations, j’espère que le tome 2 saura y répondre 🙂 La plume de l’auteure est magnifique, et j’ai su mettre mes a priori sur le début de l’histoire de côté pour profiter pleinement de cette lecture captivante et originale.

Si vous n’avez pas encore succombé à ce petit chef d’oeuvre, n’hésitez plus !

Je vous souhaite un bon après-midi !

Aline

– Je me disais que, si je dois passer l’éternité auprès de quelqu’un que je n’aime pas, un baiser de toi, un seul, me la rendrait supportable, dit-elle en levant les yeux vers moi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s