Les yeux bleus de Sébastien Didier

106454535_267424961189448_1841746575803522719_n

1986. Une famille est assassinée dans sa villa près de Saint-Paul-de-Vence. Le père, la mère
et leurs jumeaux d’à peine deux ans. Un crime monstrueux qui demeurera impuni.
2018. Anthony Delcourt sait que la vie de son fils ne tient plus qu’à un fil. Le petit Maxime a été enlevé en plein jour, dans le jardin de la demeure familiale à Nice. Chaque minute qui passe réduit les chances de le retrouver sain et sauf.
Emballement médiatique, services de police et de gendarmerie en ébullition, l’affaire prend rapidement une dimension exceptionnelle. Car l’enfant n’est pas n’importe qui. Il est le petit-fils du millionnaire Claude Cerutti, homme d’affaires à la réputation sulfureuse et puissante figure locale. Celui-ci en est persuadé : à travers cet enlèvement, c’est lui que l’on cherche à atteindre.

Lui, son nom, sa famille. Et ses secrets.

C’est encore moi !

A présent, je viens vous parler d’un tout autre roman, Les yeux bleus de Sébastien Didier, qui sort aussi aujourd’hui.

Les yeux bleus, c’est un tout autre genre que la romance, et je n’en lis pas beaucoup. Cependant, le résumé a su me convaincre et je me suis laissée embarquée par l’histoire. Dès le premier chapitre, on pose le contexte. Maxime a disparu. Très vite, cela deviendra une alerte enlèvement. Dès ce passage, l’auteur vous tient en haleine et ne vous fera décrocher qu’à la toute fin. J’ai ressenti moult émotions durant ce livre, comme la peur, l’indignation, la surprise, l’incertitude. Plusieurs fois, mon cerveau, qui tournait à plein régime pour savoir le fin mot de l’histoire, a été sur des pistes qui se sont révélées fausses. Sébastien Didier amène son lecteur à croire une chose, pour complètement le chambouler dans le chapitre suivant. Ces chapitres, qui changent de personnages ou d’époque de l’un à l’autre, nous apporte indices et contre indices. Plusieurs fois, je me suis dit « non, pitié, que ce ne soit pas lui », pour qu’à la toute fin, l’auteur bascule tout. Pour être honnête, il y a une partie auquel je m’attendais. Mais l’autre, je suis tombée des nues. Quand j’ai posé ma liseuse, j’étais encore toute retournée de ce que je venais d’apprendre, de ce que j’ai lu. Pendant un court instant, je me suis sentie mal pour cette famille qui venait de traverser tant de drames en si peu de jour.

En bref, je retiens un très bon roman, qui vous tient en haleine du début à la fin et dont les révélations sont fracassantes !

Prenez soin de vous !

Alll’s

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s