Les Joueurs du Ru, Numéro un de Amanda Bayle

93282217_3005041326205747_4046815102228234240_n

 

Le rugby, sa bouffée d’oxygène, son instant de répit.

Toute la vie de Claire tourne autour du rugby. Chaque dimanche, elle retrouve ses amis au bord du terrain et sur le pré. Beaucoup de supporters ne l’apprécient pas, mais elle s’en moque ! Elle vient assister au match pour oublier un peu son quotidien, sa vie sans saveur et son secret.

Un secret toujours plus lourd à porter.

Cependant, il en est un dont l’antipathie la touche : Benoît. Le numéro 1 de l’ESRU ne l’aime pas et ne s’en cache pas. S’il est surnommé Nounours par tous les membres de l’équipe, avec elle, il se comporte plutôt comme un grizzli : regards méprisants, visage fermé, réflexions acerbes…

Mais pourquoi ? Pourquoi la déteste-t-il à ce point ? Et pourquoi son attitude la tracasse-t-elle ? Peut-être parce qu’elle n’a jamais rien fait pour mériter son mépris. Peut-être parce qu’elle garde en mémoire le souvenir d’un instant beaucoup plus… intime entre eux.

Non, Claire, ne pense surtout pas à ça, c’est du passé, c’est enterré !

Peut-être pas si enterré que cela… Et s’il était le seul capable de la voir telle qu’elle est réellement ?

Bonjour !

J’espère que vous et votre famille vous portez bien en cette énième (j’ai arrêté de compter) semaine de confinement. Aujourd’hui, je vous parle d’un Service Presse des Editions Cyplog, Numéro un, de la trilogie des Joueurs du Ru, de l’auteure Amanda Bayle. Ce livre-ci est le dernier tome, mais ils sont tous indépendants les uns des autres, donc, si comme moi, vous commencer par le dernier, cela ne change rien à la compréhension de l’histoire !

Claire est une jeune femme indépendante, qui se bat pour une liberté qu’elle n’a qu’à temps partiel, dû à un secret que personne ne connait. Elle a un chouette tempérament, et n’hésite pas à dire ce qu’elle a à dire. On découvre que l’attitude un peu détestable cache en fait plusieurs « failles », plusieurs secrets que Claire s’efforce de caché à Benoit. Benoit, lui, est presque tout le contraire : taiseux, casanier, un peu solitaire. C’est une belle histoire de contraire qui s’attirent. On a d’ailleurs droit à quelques joutes explosives qui m’ont bien fait rire ! Le rugby est l’élément principal du livre. J’ai beaucoup aimé cette ambiance festive, cette ambiance fraternelle, solidaire. On sent que pour Claire, c’est vraiment un lieu essentiel de sa vie. De plus, on découvre (ou redécouvre pour ceux qui ont lu les tomes précédents) les autres personnages. Les quelques infos laissées par-ci par-là m’ont vraiment donné envie de lire les deux autres romans : Numéro dix et Numéro deux. La plume de l’auteure, que je découvrais pour la première fois, m’a conquise dés les premières lignes, malgré que ce soit écrit à la troisième personne. J’ai dévoré l’histoire en deux petits jours !

En conclusion, j’ai beaucoup apprécié ce roman !

Prenez soin de vous,

Alll’s

Claire le dévisagea longuement, le regard sombre, les lèvres serrés. Il sentit un étrangement picotement remonter le long de sa nuque.

– Tout le monde n’a pas envie de sortir du terrain avec ta gueule défoncée, répliqua-t-elle finalement.

Bim, prends ça dans les dents…

Il effleura machinalement son œil poché qui lui fait mal plus que jamais.

– Moi, au moins, je me suis battu.

– Tu t’es fait battre, plutôt.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s