La dette de Marjy Noname

92508483_3248535405262247_9038304528885088256_n

Quand rembourser une dette promet autant de plaisir que de risques. Sélenne, ancienne hackeuse, a repris contact avec son frère Elias après six ans d’absence. Il la pensait derrière les barreaux d’une prison, alors qu’elle était obligée de travailler pour les fédéraux en échange de leur liberté.Sa dernière mission pour payer sa dette envers l’Etat : reprendre contact avec le dernier membre de sa famille et faire tomber son patron, chef de la mafia russe, le dangereux et charismatique Anton Yourenev.Quand Elias disparaît avec un quart de million de dollars et son ex-maîtresse, Anton ne peut pas laisser l’affront sans réagir. Sélenne, la petite sœur est une cible toute choisie. Elle devra le rembourser et servira d’otage en attendant que ses hommes retrouvent les fugitifs. Un duel commence entre sensualité, mensonges et peur d’être démasquée. Sélenne devra choisir sa voie dans un double jeu risqué où sa vie pourrait être le prix à payer.

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous parle de La dette de l’auteure belge Marjy Noname ! Allons-y !

Sélenne est une jeune femme forte, qui se bat pour sa liberté. Littéralement. J’ai apprécié son caractère fougueux, ses remarques sarcastiques, son courage. La rencontre avec Anton ne peut être qu’explosive. Leur relation, d’abord « bidon », se mue petit à petit en vraie relation. Anton commence à s’ouvrir, à montrer ses failles. Malgré tout, l’amour n’est pas le point principal du livre. Il y règne une ambiance sombre mais tout de même addictive. La fin n’est que suspense et action. On se demande sans cesse s’ils vont s’en sortir, s’ils vont y rester, s’ils vont se faire prendre. Bref, la tension est au plus haut, mais pas seulement à la fin, aussi au début. Les autres personnages, Elias, Youri, sont présents, et d’ailleurs, Youri m’a bien fait rire à certains moments ! Je suis passé par une multitude d’émotions, pendant ma lecture : la joie, la peur, la crainte. En plus, comme pour Gun Cake, le cadre principal est la mafia. On pourrait croire que c’est un livre très sombre, mais, pour ma part, je ne l’ai pas trouvé si sombre. Certes, il y a certaines choses auxquelles je n’ai pas vraiment adhéré, mais ça reste quand même une dark romance. 😉 Mais, si c’est cela qui vous rebute, il ne faut vraiment pas avoir peur.

Bref, ce livre m’a fait vivre une multitude d’émotions. Toutes contradictoires. Mais j’ai adoré découvrir cette histoire, addictive, vivante. Je ne peux que vous la conseiller !

Prenez soin de vous,

Alll’s

P.S. : Le livre, derrière, est le premier roman de l’auteure, Five.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s