Rencontre dans l’Upper East Side de Sarah Morgan

1570463455202

Voici Molly.
Rédactrice au courrier du cœur à New York, elle se considère comme une experte en relations amoureuses. Enfin, seulement celles des autres. Car pour elle, le grand amour de sa vie, c’est son dalmatien.
Et voici Daniel.
Avocat spécialiste des divorces, il est bien placé pour savoir que les relations amoureuses sont à éviter à tout prix. Pourtant, un beau matin, il se retrouve à faire des pieds et des mains pour emprunter un chien… tout ça dans le but de provoquer une rencontre avec la mystérieuse joggeuse qu’il croise quotidiennement à Central Park avec son dalmatien…

Molly et Daniel ont un avis bien arrêté sur les relations amoureuses. Leur rencontre risque de tout bouleverser…

Bonjour,

Une déception pour ce livre😢 C’était le premier de l’auteure que je lisais, et je ne sais pas si j’en lirais d’autres. Mais, il y a quand même deux points positifs à relever :

L’auteure a mêlé nos amis à quatre pattes, les chiens, dans l’histoire. Ils n’étaient pas dans le décor, mais des personnages à part entière du livre : ce n’était pas des enfants qui faisaient rencontrer les deux personnages principaux, mais les chiens !

L’autre point positif est que l’histoire est bien faite, quoiqu’un peu clichée. Elle m’a fait penser aux téléfilms qui passent l’après-midi sur TF1 : un garçon qui hait le blog d’une femme qui résout les problèmes de couples anonymement qui aime justement la fille qui possède ce blog.

Mais voilà, il y a d’autres trucs qui n’ont pas fonctionné :

Le début est très très lent. J’ai eu beaucoup de mal à le commencer. J’ai même arrêter de le lire mais je n’avais plus d’autres livres à lire, donc je l’ai recommencé.

De plus, l’action est très lente. J’avais l’impression que l’auteure se perdait dans des détails inutiles, des descriptions trop longues, qui rendait les actions très espacées.

Les personnages ne sont pas attachants. Je n’ai rien ressenti pour eux, je ne comprenais pas certaines réactions… Je n’ai pas eu de trucs avec eux, et un livre où les personnages ne sont pas attachants, pour moi, c’est à moitié un flop.

Bref, ce n’était pas un bon livre.

Bon samedi,

Alll’s

 

— Moi, je n’ai pas peur de m’engager. Je suis pleinement dévouée à une cause : moi-même, mon bonheur et mon développement personnel.

Daniel haussa les épaules.

— Moi non plus, je n’ai pas peur.

Une onde de sueur lui picota la nuque.

— Bon, OK. Je suis prudent, c’est vrai. Mais ça vient de mon boulot. Je fais partie de ces hommes qui…

— … Qui font que les femmes décident qu’elles n’ont besoin de personne dans leur vie ?

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s