The air he breathes de Brittainy C. Cherry

1570463321106

Retrouveront-ils goût à la vie ?
Ils sont en deuil tous les deux, et vont tenter de réapprendre à vivre. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux.
Elle a choisi de continuer à vivre, ne serait-ce que pour sa petite fille Emma.
Il a choisi de s’extraire du monde.

Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route.
Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues vont endurer vont le fortifier.

Bonjour !

Pendant mes vacances, j’ai eu l’occasion de lire ce petit bijou. C’était le premier livre de l’auteur que je lisais, et autant dire que je ne regrette pas !

Au fil de ma lecture, j’ai trouvé les personnages de plus en plus attachants, de plus en plus touchants et de plus en plus vulnérables. Je crois que c’est cela qui fait la beauté du livre. Le fait qu’ils acceptent et montrent qu’ils sont vulnérables et, qu’ensemble, ils vont se reconstruire.

D’ailleurs, l’alchimie entre Elizabeth et Tristan s’est installée de façon naturelle et douce. Je l’ai trouvée très mignonne.

J’ai trouvé la fin, qui menait également à la fin d’une intrigue très bien ficelée, surprenante. A aucun moment du livre, je n’aurais pu imaginer ce qui allait se produire. De plus, l’identité du « ravisseur » m’a presque fait tomber de mon transat !

Le thème abordé, une femme qui tente de se reconstruire avec son enfant après la mort de son mari, m’a énormément touché dans le sens où cela peut arriver à tout le monde. Le sujet n’a pas été pris à la légère, il reflétait les émotions que l’on peut ressentir lors d’un tel événement.

Le livre parlait également d’enfant, de la fille de Elizabeth. Je l’ai trouvé peu présente, mais ce détail n’a fait que confirmer le coup de cœur pour ce livre.

Enfin, l’écriture est fluide et addictive. J’aurais pu attraper un coup de soleil que je serais quand même restée sur mon transat pour le terminer.

« The air he breathes  » est un de ces livres où l’on meure de savoir la suite mais que l’on a aussi pas envie de terminer. 

En conclusion, j’ai beaucoup aimé ce livre.

Je vous souhaite une excellente soirée,

Alll’s

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s