The Gang, chapitre 1 : Le Dolce Vita

« Maman ? Peux-tu me dire où nous allons ? Et pourquoi nous sommes si bien habillées ? » suppliais-je maman pour la 10e fois au moins.

Quand je suis rentrée, maman était dans sa chambre, habillée pour partir. Ensuite, elle m’a ordonné de partir me changer. J’ai donc mis ma petite robe noire, qui est passe partout ne sachant pas où maman m’emmène. Cela fait 10 bonnes minutes que nous roulons.

« Bon, d’accord. » soupire-t-elle. « Nous allons au Dolce Vita. Mais maintenant, tu te tais. Je ne veux plus entendre un mot. »

Le Dolce Vita est un restaurant huppé dans le centre de la ville. Vu ses prix (à te couper un bras), nous n’allons jamais dans des restaurant comme cela. D’habitude, on se contente d’un livreur chinois et d’une série devant Netflix. Nous n’allons manger que pour de très grande occasion. La dernière en date, il y a 8 ans, concernait mon oncle, sa femme et ses enfants, qui ont décidé de déménagé à Londres. Et la toute première, pour les 60 ans de ma grand-mère et son souhait de faire le tour du monde, il y a 12 ans. Je ne m’en souviens pas très bien, j’avais 5 ans.
Ce sont les rares fois où nous sommes sorties dîner.

Malgré l’interdiction de parler de ma mère, je me pose quand même pas mal de questions. Serions-nous que 2 ou bien ma famille sera là ? Pour quelle raison allons-nous manger ? Pourquoi le Dolce Vita, le restaurant le plus cher de la ville ? Et surtout, que va-t-elle me dire ?

« Ma chérie, on est arrivées. « 

Je sors de la voiture en scrutant les environs. Pas de traces de la vieille polo de mamy ou de la Renaud de ma tante.

Ma maman me prend le bas du dos et me pousse vers l’entrée. Je ne saurai décrire ce que je ressens. Un mélange d’angoisse et de peur. Qu’est-ce qui m’attend ?

« Bonjour, nous avons réservé un table au nom de Jones. » dit poliment ma mère à la serveuse.

Qui sont ces Jones ? Qui sont ces putains de Jones ?

La serveuse nous amène à une table éloignée des autres. Mais qu’est-ce… Pourquoi Y-a-t-il 2 hommes ? Serais-je en train de délirer ? C’est sûrement cela. C’est l’ice-tea qui me fait délirer. Ou le mélange de chocolat blanc et de boisson. Oui, c’est sûrement ça. La serveuse s’est sans doute trompée de table. Oui, ça ne peut être que ça.

« Marina ! » s’exclame l’homme le plus âgé en la prenant dans ses bras.

What’s the fuck ?

« Greg ! Comment vas-tu ? »

C’est une blague.

« Amanda, je te présente Greg. Un ancien ami. « 

C’est drôle, ils ne se comporte pas du tout comme deux amis.

« Euh… Bonjour. Je ne veux pas paraître impolie, mais pourquoi ne pas dire que vous êtes ensemble ? »

« Tu es très perspicace. Ta maman n’avait donc pas menti. « 

Je n’ai pas 3 ans !

« Euh… Merci. « 

« Voici mon fils, Dorian. « 

« Bonjour.  » dit-il simplement en restant assis à table.

Génial

Maman prend place face à Greg et moi à ce malotru de Dorian.

C’est dommage, ma journée s’annonçait bien, ce matin. Après avoir reçu un A+ en maths, je m’étais dis que cette journée serait parfaite. Tu parles.

« Bienvenue. Je m’appelle Kaysie et je serai votre serveuse. Souhaitez-vous un apéritif ? »

Et comment

Maman commande un Martini, Greg un Picon vin blanc, le malotru une bière ( que la serveuse accepte malgré ses 18 ans…) et pour moi, l’indémodable Lipton ice-tea.

« Alors, Amanda, ta mère m’a dit que tu voulais devenir décoratrice d’intérieur ? » me demande Greg.

C’est débile, il connait la réponse.

« Oui. « 

Simple et efficace.

Je me replonge vite dans la lecture de la carte, même si je sais déjà ce que je vais prendre. Les pennes tomatées Dolce Vita. Ce sont des pennes tomatées, comme le dit son nom, avec des scampi. C’est délicieux. J’adore ces pâtes là.

« Alors, Marina, comment vous êtes vous rencontré ? » demande le malotru à maman.

« Comme je l’ai dit tout-à-l’heure, Greg et moi sommes des amis d’enfance. Nous nous sommes rencontrée quand nous avions 14 ans. Malheureusement, après la terminale, nous ne sommes pas restés en contact. Nous nous sommes récemment croisés dans la rue. Nous avons pris un verre et voilà… »

Double génial… Comment vais-je finir la soirée ?

A ce moment précis, la serveuse nous apporte nos plats. Je salive déjà. Nous commençons à manger. Mon plat est super bon. J’adore…

« Les enfants, ceci n’est pas seulement une rencontre… » commence Maman.

« En effet, nous souhaitons emménager le plus tôt possible ensemble. »

Je m’étrangle avec mon scampis.

J’hallucine. Je dois arrêter l’ice-tea.

« Wow wow. On se calme. J’aimerai pouvoir achever mon repas sans mourir. Les révélations choquantes c’est pour la fin du repas. Compris ? »

Maman rit ainsi que Greg, mais Dorian me regarde avec des yeux exorbiter.

« Oh, le malotru, as-tu fini de me regarder comme ça ? »

Cela redouble l’hystérie de Maman et de Greg tandis que Dorian me regarde toujours avec des yeux hors de leurs orbites.

« Amanda a un humour très spécial, depuis qu’elle est petite. Il ne faut pas lui en vouloir. »

Un humour très spécial ?

Prends-le comme tu veux maman. Je pensais pas à de l’humour mais bon.

Je continue de manger mes pâtes en silence en écoutant la conversation de maman et du malotru sur l’augmentation du prix de l’essence.

Genretoitu t’intéresse à ça ?

Quand j’ai terminé mon plat, je pose quand même une question à Greg, histoire d’être polie.

« Où travailles-tu ? »

« Je suis le patron de la boite GJ Immobilière. « 

« Hein ? Mais c’est la plus grande boîte de la ville si pas de l’État ! »

« Exactement. Surprise ? »

« Et comment ! »

Je resta figée pendant un moment, jusqu’à ce que la serveuse arrive.

GJ ImmobilièresérieusementGJ ImmobilièreS’il vous plait !

« Oh, Dorian, n’amènerait tu pas Amanda à la fête de ton ami ? Pour vous faire connaissance ? »

Alors c’est le pompom !

« Non, je crois pas. J’avais prévu une soirée av… »

« C’est une super idée, Greg ! Amanda serait ravie d’y aller. Et puis, tu dois t’ouvrir à d’autres horizons. « 

« Mouais.  » marmonnais-je.

Malgré le fait que le malotru se lève, je ne bouge pas.

« Bon, tu te lève, l’anti-social ? » demande Dorian.

« L’anti-social, sérieusement ? »

« Moi c’est bien le malotru. « 

Je grogne quelques mots incompréhensible et me lève.
Terminons-en

×××××××××

Bonjour ou bonsoir !
J’ai décidé de vous poster mon histoire, écrite actuellement sur Wattpad (xxxalxxx02).

J’essayerais de mettre un chapitre par semaine le week-end ou le mercredi.

J’espère que cette histoire vous plaira autant qu’elle me plait à écrire !

××××××××××××××

Alll’s

×××

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s