La princesse des glaces de Camilla Läckberg

 

1554546206040

 

Erica Falck, trentenaire installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise où elle écrit des biographies, découvre le cadavre aux poignets tailladés d’une amie d’enfance dans une baignoire d’eau gelée. Impliquée malgré elle dans l’enquête, Erica est vite convaincue qu’il ne s’agit pas d’un suicide. Sur ce point, et sur beaucoup d’autres, l’inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. Stimulée par cette flamme naissante, Erica se lance à la conquête de la vérité et met au jour, dans la petite société provinciale qu’elle croyait bien connaître, des secrets détestables. Bientôt, on retrouve le corps d’un peintre clochard, encore une mise en scène de suicide… La Princesse des glaces signe l’entrée spectaculaire sur la scène du polar international d’Erica Falck, enquêtrice au foyer dont les aventures mêlent le frisson du suspense à l’humour et l’émotion de la comédie de moeurs.

Bonjour !

Je vous retrouve aujourd’hui pour parler du premier tome de la série de Camilla Läckberg, La princesse des glaces.

L’auteure nous mets tout de suite dans l’ambiance un peu glauque du meurtre : une petite ville, près d’un port, il fait toujours mauvais et froid, tout le monde se connait, etc. Cela joue beaucoup sur notre lecture. Elle n’aurait pas été la même dans une grande ville où il fait toujours chaud et où personne ne se connait.

Le meurtre, quant à lui, est très bien ficelé. A aucun moment je me serrais douté du coupable.

L’enquête avance bien, pas trop vite mais pas trop lentement. On la suit grâce à Patrik, un policier, et Erica, qui devient sa petite amie. Leurs découvertes respectives se complètent, pour faire avancer l’enquête.

Grâce aux indices que Camilla nous laisse, nous pouvons aussi enquêter dans notre coin, mais pas trop comme certains indices capitaux pour trouver qui est le meurtrier. Et bien sûr, la surprise est d’autant plus surprenante.

Attention !

Si vous n’aimez pas lire avec des points de vue externes qui changent, vous allez avoir un peu de mal à le lire. Moi qui n’aime pas lire les points de vue externe (il m’arrive de ne pas lire un livre à cause de ça, même si les critiques sont positives !) j’ai adoré ma lecture. Au final, on s’y habitue et cela ne me dérange même plus (pour ce livre!).

J’espère que mon avis vous donnera envie de le lire !

Alll’s

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s